Magazine n°1 – Article n°4 – 1-2 – The Ghost of Tom Joad

Magazine n°1 – Article n°4 – 1-2 – The Ghost of Tom Joad

Les raisins de la colère témoignent de la grande dépression qui s’établit dans l’Amérique des années 1930 suite au Krach boursier 1929. L’époque ressemble étrangement à l’époque à la crise des subprimes et du risque de déflation qui a eu lieu, mais avec Barack Obama à la barre, l’Amérique a su se relever d’un enfer sans nom. Toutefois, le capitalisme a continué de perdurer et a su se réinventer afin de drainer le rêve américain.

Aux États-Unis d’Amérique, le « rêve » s’est transformé dans un certain cauchemar pour l’Amérique progressiste lorsque Donald Trump a pris le pouvoir en 2016. En effet, l’alternance avec Barack Obama s’est traduit par un ultralibéralisme forcené alors que l’Amérique basculait progressivement dans le néofascisme. Dans ce contexte, on aurait pu se retrouver dans les années 1930, dont les similitudes peuvent paraître surprenantes. La lente descente du slogan « America First » s’inspirait des fascistes britanniques.

L’époque que nous traversons s’avère particulièrement austère, mais le fait que Donald Trump ne réalisera pas un second mandat d’affilée témoigne d’une revanche de l’Amérique progressiste. Le plan de relance de l’économie de Joe Biden s’inscrit dans une version keynésienne comme l’a fait Roosvelt après la prise du pouvoir en relançant l’économie par une politique de la demande. Le « rêve américain » d’une Amérique progressiste sortant d’une période austère et franchement réactionnaire tend à démontrer que sous la « démocratie » peut certes amener le pire, mais elle peut amener le progrès. La politique se construit certes sur une dette abyssale. Mais, la dette publique aujourd’hui ne pose plus aucun problème aux différents économistes même chez les orthodoxes. Au contraire, une chape de plomb a volé en éclat. Dès lors, il n’y aura pas de renouveau d’une déflation liée à une politique de dévaluation interne et de la poursuite de l’ultralibéralisme autoritaire. De ce fait, il existe une vision particulière à dresser le portrait de la famille des Joad quand Bruce Springsteen chante tout comme la version de Rage Against The Machine avec Zack de la Rocha.

Le titre « The Ghost of Tom Joad » s’inspire directement du chef-d’œuvre de Steinbeck. Ce dernier a reçu d’ailleurs le prix Nobel de Littérature. On pourra faire un parallèle avec des souris et des hommes.

Dans cette Amérique qui se sent déclassée et chassée de leur terre, la misère et la famine règne au nom d’une orthodoxie libérale. Hoover à l’époque répondait une formule presque chimérique et liturgique : « la reprise est au coin de la rue ». De cette façon, l’État n’avait pas à s’initier dans la vie privée, le marché pouvait régler l’ensemble des problèmes en prenant en compte que les individus étaient des responsables. Pourtant, le fait que les banques ont été clairement hostiles à débloquer des prêts face à une situation ingérable. Cela entraîna une déflation importante réduisant les salaires.

M. J.

Discussion (0)

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.