Magazine n°1 – Editorial n°1

Magazine n°1 - Editorial n°1

La science fait face à la vague conservatrice. En effet, la question d’une submersion réactionnaire avance clairement dans une optique de relever de s’inscrire dans une « révolution » antagoniste par rapport à celle que nous défendons. En effet, il s’avère cohérent d’affirmer que sur le terrain de la Science. La question du matérialisme devient fondamental dans ces périodes où le « roman national » se développe à une vitesse effrénée. Ainsi, la question d’une vision objective au sein de la « gauche matérialiste » s’apprête à construire une autre « révolution ».

La « gauche radicale » se retrouve également confrontée à un autre dilemme. La vision objective censée se développer aboutie à la structuration d’un courant « post-moderne » au sein de cette dernière. De ce fait, il existe une problématique fondamentale que la gauche dans son ensemble devra résoudre. Il s’agit entre autres de retourner vers un matérialisme au sens que Karl Marx l’a défini tout au long de son œuvre. Ainsi, la question de s’intéresser à la relation entre Karl Marx et Charles Darwin ne parait pas anodine.

La question de la lecture de Charles Darwin par Karl Marx aboutie logiquement au renforcement du matérialisme dans une époque où l’obscurantisme et la chrétienté régnaient en maître. Dans la démonstration scientifique de la « théorie de l’évolution » de Charles Darwin, nous avons clairement une remise en cause du « créationnisme ». À l’heure actuelle, le « créationnisme » défendu par les courants orthodoxes au sein des religions monothéistes se développe de façon rapide et dangereuse. Que restera-t-il de Charles Darwin pour les prochaines générations ?

À ce jour, le gouvernement si réactionnaire qu’il soit se base toutefois sur un apport scientifique dans sa démarche pour libéraliser le pays. Charles Darwin n’est pas vraiment tombé dans l’ombre. De nos jours, la mémoire de Charles Darwin apparaît comme fondamentale. En outre, il ne va pas sans dire qu’il existe une trajectoire pragmatique et nécessaire pour combattre le « créationnisme » et toutes les formes du « roman national ».

Aujourd’hui, une bataille se livre corps à corps avec les deux figures du matérialisme.

Pierre Le Bec

Discussion (0)

Il n'y a pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.